Analyse des représentations genrées

  • Analyse des stéréotypes hommes/femmes dans la littérature jeunesse

L’association « Du côté des petites filles » a publié une analyse portant sur 537 albums jeunesse publiés en France en 1994. Par exemple, si on analyse les couvertures des albums, on y trouve des personnages masculins dans plus de 77% des cas et des personnages féminins dans seulement 43% des cas. Ou si on étudie le travail des parents : Le travail du père, peu évoqué, est symbolisé par le porte-documents et surtout par le grand fauteuil-trône, qui parle d’horaires définis et de droit au repos et au loisir, privilèges masculins. Cartable et grand fauteuil s’opposent au tablier, symbole du rôle féminin : la maternité, le service domestique sans horaires, la disponibilité permanente pour la famille.Il en existe un compte-rendu d’une trentaine de pages intitulé  » Les représentations du masculin et du féminin dans les albums illustrés ou Comment la littérature enfantine contribue à élaborer le genre » de Carole Brugeilles, Isabelle Cromer et Sylvie Cromer. L’association a également édité des plaquettes de présentation des résultats disponibles ici et Olympe en cite des extraits révélateurs dans cet article. Et on en trouve un résumé ici. Malheureusement le site internet de l’association n’existe plus. On peut également citer un article d’Adela Turin intitulé Promouvoir la mixité culturelle dans l’éducation des enfants qui reprend une partie des conclusions de cette étude.

Un entretien vidéo avec Syvlie Cromer à propos des représentations sexuées dans la littérature jeunesse (on trouve également une vidéo consacrée à la presse jeunesse).

Barbara Bonardi Valentinotti, Où en sont les stéréotypes sexistes ?, Ricochet magazine, 2013.

Anne Dafflon Novelle, Sexisme dans la littérature enfantine : quels effets pour le développement des enfants ? (2003) à partir de l’analyse d’albums publiés entre 1997 et le début des années 2000. Elle s’intéresse en particulier aux albums dont les personnages sont des animaux anthropomorphiques.

Anne Cordier, Filles et garçons dans la littérature jeunesse, A bas les stéréotypes ?, mémoire datant de 2002 qui analyse des romans pour la jeunesse majoritairement publiés dans les années 1990.

Nina Schmidt, BD, DVD, livres pour enfants : la portion congrue des héroïnes, une analyse par l’observatoire des inégalités. Je la présente et la résume ici.

Un article d’Olympe et le plafond de verre sur les actions des princesses et des chevaliers dans quelques albums jeunesse.

Le masculin utilisé comme sujet neutre, contribuant à rendre invisibles les femmes et la réalité de leur exclusion sociale et des inégalités qu’elles subissent : Cromer Sylvie, « Le masculin n’est pas un sexe : prémices du sujet neutre dans la presse et le théâtre pour enfants », Cahiers du Genre 2/2010 (n° 49) , p. 97-115

  • Analyse de la représentation des filles et des femmes dans la littérature jeunesse

Helène Montardre, l’image des personnages féminins dans la littérature de jeunesse française contemporaine de 1975 à 1995, (ANRT, 2003). Elle reprend quelques éléments de cette thèse lors d’une conférence : Hélène Montardre, l’image des personnages féminins dans la littérature de jeunesse française contemporaine, conférence, 2008.

filles d'album, chabrol gagne

Nelly Chabrol Gagne, Filles d’albums, les représentations du féminin dans l’album (l’atelier du poisson soluble, 2011)

Vous pouvez la retrouver en vidéo ici : 

 

temps des filles smadjaIsabelle Smadja, le temps des filles (PUF, 2004) qui « analyse trois romans destinés à la jeunesse : À la croisée des mondes de P. Pullmann, L’élue et Le passeur de Loïs Lowry, dans lesquels les femmes et la féminité sont mises en avant, non pas dans la fonction de mère, mais plutôt dans celle d’héroïne, de sauveur et de protectrice des valeurs » et qui est présenté ici.

 Bérangère Bitsch, La littérature de jeunesse : la place de la femme dans la littérature de jeunesse (mémoire de master, 2010).

– Catherine Chamboux-Hales,  Petites filles et femmes dans la littérature de jeunesse en France (1978-1981) (thèse, 1997).

  • Analyse de la représentation des garçons et des hommes dans la littérature jeunesse

Anne-Marie Dionne, Construire son identité de garçon : les représentations de la masculinité dans la littérature de jeunesse (Revue Service social, Volume 58, numéro 1, 2012, p. 85-98).

  • Analyse de l’édition genrée

Coup de gueule d’une libraire féministe à propos de l’édition genrée.

Joëlle Nouhet-Roseman, Les mangas pour jeunes filles, figures du sexuel à l’adolescence2011. 

– Daniela Di Cecco, Entre femmes et jeunes filles : le roman pour adolescentes en France et au Québec2000.

La presse pour petites filles : analyse dans cet article et ressources dans celui-ci.

  • Analyse des pratiques de lecture 

Christine Détrez et Fanny Renard, « Avoir bon genre ? : les lectures à l’adolescence » dans le français aujourd’hui, 2008/4 (n° 163).

Christine Détrez et Mohamed Dendani, « lectures de filles, lectures de garçons en classe de troisième« , Bulletin des bibliothèques de France (BBF),  1996, n° 4, p. 30-39.

Les lectures féminines et les pratiques culturelles des femmes sur le blog Women and fiction.

  • Ailleurs, autrefois

– Anne-Bénédicte Damon, Représentation des femmes et des jeunes filles pendant la Seconde Guerre mondiale dans la littérature de jeunesse de langue anglaise (1940-2005)  (thèse, 2008)

– Elisabeth Rezbanyay, Les modèles féminins dans les romans pour filles de l’Amérique victorienne (thèse, 2008)

11 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s