Stéréotypes ordinaires : les mamans s’occupent des enfants, les garçons jouent au foot… (vive les stéréotypes, 12)

Parmi les albums sexistes, il y a le plus visible : les collections « pour filles » avec du rose et des paillettes et « pour garçons » avec des chevaliers et des tracteurs. Mais surtout, il y a dans la plupart des publications à destination de la jeunesse des stéréotypes moins ostensibles, qui peuvent même passer inaperçus si l’on n’y prête pas attention. Pourtant, à mes yeux, c’est à eux qu’il faut particulièrement faire attention, parce qu’ils finissent pas paraître naturels.

Des exemples tirés de Petit Ours Brun et son copain de Marie Aubinais et Danièle Bour publié (Popi, numéro de mars 2014) et Canaille fête son anniversaire de Jean Leroy et Emile Jadoul (Casterman, 2013).

Dans les deux cas, on assiste à des jeux d’enfants.

image

Les garçons déguisés en chevalier et en pirate, la fille en princesse (robe rose + grandes tresses). Et devinez ce que le copain de Canaille lui offre à son anniversaire ? Un ballon de football ! Bien sûr, les deux garçons aiment le foot alors que la petite fille n’aime pas ça :

image

Mais Cannelle va réussir à les forcer à jouer à la dinette. En effet, elle vient au secours de son frère, mais pas grâce à ses talents, juste grâce à ses (faux) cheveux.

Dans Petit Ours Brun aussi, les garçons aiment le foot :

image

Activités de garçons d’un côté, activités de filles de l’autre…

Et devinez qui s’occupe des enfants ? « Maman » bien sûr ! Et une maman très attentionnée qui apporte à manger dans Canaille fête son anniversaire

image

… et soigne les bobos dans petit ours brun :

image

Bien sûr, elle porte une robe.

Et malheureusement ce type de représentation n’est pas une exception, mais est fortement majoritaire dans la littérature jeunesse, comme le montrent les analyses des représentations hommes/femmes dans la littérature jeunesse. Comme le montre Carole Brugeilles ici, les mères sont bien plus présentes que les pères auprès des enfants dans les albums jeunesse et que quand une femme adulte est représentée dans un album jeunesse, elle est mère dans 80% des cas (alors qu’un homme n’est père que dans un album sur 3).

Advertisements

4 commentaires

  1. Bonjour! C’est d’autant plus malheureux que ça ne reflète plus vraiment la réalité… car les mamans sont en jean et surtout de plus en plus de fillettes jouent au foot… même si ça reste une minorité.
    on a l’impression d’une littérature enfantine qui veut remettre les petits dans le « droit chemin » et boude toute évolution. Peut-être que si on reste « tradi » on ratisse un public plus large?
    Je me demande ce que ressentent les petits qui lisent ces livres quand ceux-ci sont en décalage avec leur réalité.

    1. Justement aujourd’hui je suis tombée sur un livre où filles et garçons jouent au foot ensemble sans que ça fasse débat… Et ça fait du bien ! https://filledalbum.wordpress.com/2014/07/22/on-peut-jouer-au-foot-tous-ensemble-on-progresse-8/

      Je pense que le problème par rapport aux livres présentés dans cet article, c’est que ce n’est même pas une reproduction consciente des stéréotypes pour vivre, mais des stéréotypes qui sont tellement intégré qu’on ne s’en rend même pas compte, ni à l’écriture, ni à la lecture. Et c’est ça qui est dangereux à mes yeux, et pour ça qu’il faut le souligner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s