transidendité

Les liens du moment (janvier 2018)

Une sélection très riche aujourd’hui, à tel point que je n’ai pas encore pu l’explorer en entier (j’ai bcp de mal à trouver du temps pour regarder des vidéos), mais je la publie quand même sinon on y sera toujours dans 3 mois !

 

Sélection d’albums antisexistes

Une belle sélection de « 10 albums jeunesse dénichés à Montreuil qui bousculent le genre » réalisée par Nelly Chabrol-Gagne, qui ne se contente pas de les citer mais est passionnante dans sa manière d’en parler et de les présenter !

Un article très riche et une sélection avec des titres un peu différents de ce qu’on trouve habituellement, et quelques pistes d’utilisation pédagogique dans « l’égalité entre les garçons et les filles: lutter contre les stéréotypes sexistes grâce à la littérature jeunesse« .

 

Analyse des stéréotypes dans la littérature jeunesse

Une vidéo d’une table ronde de décembre 2017 sur les stéréotypes de genre dans la littérature et les médias pour la jeunesse avec Gaël Aymon  (écrivain pour la jeunesse), Mélanie Decourt (directrice éditoriale chez Nathan Jeunesse, cofondatrice des éditions Talents Hauts, ancienne présidente de l’association Mix-Cité) et Gwendoline Gaciarz (libraire jeunesse à la librairie du Parc de la Villette).

Dans le dernier épisode du podcast Quoi de Meuf, pour une littérature jeunesse féministe, Clémentine Gallot et Mélanie Wanga vous parlent littérature jeunesse et replongent dans les livres qui ont marqué leur enfance. Intéressant par leur position de lectrice (éclairée) et non de professionnelles du livre. (et elle citent le blog !)

En novembre a lieu une nouvelle session de Feminibooks, projet qui consiste à « Présenter tout au long du mois le féminisme au travers du prisme de la littérature. Romans, essais ou même bandes dessinées pourront ainsi s’ils vous ont marqué ou ouvert au sujet permettre à de potentiels lecteurs de s’ouvrir à leur tour à ce thème une fois présenté. » Vous pourrez retrouver l’ensemble des contributions sur la page Facebook ou le compte twitter. Plusieurs participantes ont choisi d’aborder la littérature jeunesse. Mabu parle sur son blog, le vent dans les pages de « ces héroïnes qui dès l’enfance sortent des carcans imposés par la société, de ces petites filles qui d’une certaine manière incarnent les valeurs du féminisme… » et revient sur les pionnières dans la littérature jeunesse du XIXe siècle. On trouve aussi une vidéo sur les héroïnes de Pierre Bottero, une autre sur les clichés sexistes dans la littérature pour enfants « et notamment de la ridicule participation des pères dans la vie familiale », une autre qui s’interroge : est-ce qu’un livre est féministe parce qu’il a une héroïne ? 

Un article de blog qui parle de la figure des héroïnes guerrières dans la littérature pour grands ados sur le fil rouge.

 

des personnages trans dans les romans jeunesse

Plusieurs romans ont été publiés récemment avec des personnages trans.

J’en parlais sur twitter en en présentant plusieurs ici. Vous trouverez également une sélection sur le blog Face de citrouille (que j’ai ajouté au passage à mes favoris…). Et enfin, cette vidéo de Mx Cordelia sur les romans avec des héroïnes trans : 

J’en profite au passage pour vous parler en deux mots de sa chaine Youtube qui s’intéresse aux représentations dans la littérature (plutôt young adult) en général, et aux représentations LGBT en particulier. J’attire votre attention sur deux vidéos récentes, une sur la diversité féminine dans ses dernières lectures, une autre, dans le cadre de Féminibooks, cité plus haut, sur un recueil de témoignages intitulé adolescences lesbiennes.

Bibliothèques 

Tout un dossier professionnel sur « les bibliothèques face aux défis de la diversité » : « Comment faire de la bibliothèque un espace de dialogue interculturel ? Comment et pourquoi bâtir une politique documentaire de fonds en version originale ? Quel rôle les bibliothèques peuvent-elles jouer dans l’accueil des migrants et des réfugiés ? Comment répondre aux besoins des publics non francophones ?… Autant de  questions soulevées par ce dossier, autant de pistes de réflexion et d’actions possibles, nourries de retours d’expérience et d’informations pratiques. »

 

Pour finir, j’ai assisté hier à une formation sur la politique et le politique dans l’album par Christian Bruel. J’en reparlerai ici, mais en attendant, voilà un livre des années 70, découvert hier, la raison des plus grands n’est pas toujours la meilleure d’Albert Cullum, (Harlin Quist, 1976). J’en ai posté plein d’images ici.

IMG_E9505

Publicités

Les liens du moment (4 avril 2016)

Litterature jeunesse

Une super sélection par Kaleidoscope Quebec de livres jeunesse pour un monde égalitaire. Cette sélection, qui a pour sous-titre « Osez un monde inclusif où chaque enfant peut être lui-même » comporte les catégories suivantes : égalité des sexes, affirmation de soi, diversité corporelle, diversité culturelle, diversité familiale, diversité fonctionnelle (aborde la notion de handicap), diversité de sexe et de genre, société. Elle rejoint ma liste de bibliographies.

Construire son identité de garçon : les représentations de la masculinité dans la littérature de jeunesse par Anne-Marie Dionne.

Des histoires de princesses (qui ont autre chose à faire que d’attendre le Prince charmant) chez Une femme et des livres (en attendant la suite de ma série sur les princesses, à laquelle je me remets dès que je trouve un peu de temps pour le faire).

Des livres pour enfants sur l’identité de genre, la transidentité : un article de Bob et Jean-Michel à propos de deux livres publiés au Rouergue et une vidéo de Princesse, la chaîne d’un autre genre.

Actualitté présente la maison d’édition Goater qui propose des livres contre les stéréotypes. 

Je vous ai déjà parlé des Culottées de Peneloppe Bagieu, j’ai particulièrement apprécié le portrait de Tove Jansson, créatrice des Moumines, d’autant plus, que, pleine de stéréotypes moi-mêmes, j’étais jusque là persuadée que c’était un homme.

Un article de la Nébuleuse sur le chouette Riposte de Jessie Magana.

Les livres jeunesse qui me font de l’oeil :

Elisabeth Brami et Estelle-Billon Spagnol publient chez Talents Hauts la déclaration des droits des mamans et la déclaration des droits des papas.

Je suis une fille de Tasmeen Ismail (éditions Milan, 2015) :

je suis une fille

 

Ca ne concerne pas spécifiquement la jeunesse, mais l’édition en général, un article de Diglee sur la grossophobie et le problème du modèle unique dans le monde de l’image.

 

Education et genre

La blogueuse féministe Olympe prépare un web documentaire pour décrypter comment les enfants apprennent à se comporter selon leur genre, de la conception jusqu’au choix d’un métier, intitulé l’école du genre. Le documentaire n’est pas encore en ligne, mais on peut déjà suivre sa page Facebook et en découvrir des extraits.

Stereotips, un blog de mamans féministes contre les stéréotypes de genre et les clichés sexistes.

Que se passe-t-il quand on demande à des enfants de dessiner quelqu’un qui serait pompier, chirurgien, ou pilote de l’armée ? Ils imaginent des hommes dans plus de 90% des cas.

Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur, les statistiques 2016 de l’éducation nationale qui « renseigne sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active. Elle met en évidence des différences selon les sexes en matière de parcours et de réussite des jeunes, de choix d’orientation et de poursuite d’études entre filles et garçons, qui auront des incidences ultérieures sur l’insertion dans l’emploi ainsi que sur les inégalités professionnelles et salariales entre les femmes et les hommes. »

Un Mooc pour se former à l’égalité femmes/hommes (merci Carpediem)

Bonne lecture ! Vous pouvez retrouver des liens intéressants plus régulièrement sur la page facebook du blog et sur twitter.