C’est génial d’être une fille… et c’est très très caricatural ! (Vive les stéréotypes, 13)

Il y a peu à la bibliothèque, un charmant monsieur est venu nous donner plusieurs cartons de livres. A l’intérieur, plein de livres super, d’autres moins bien, et surtout le livre le plus naze que j’ai jamais vu. J’ai nommé C’est génial d’être une fille, un livre pas cochon de Bob Elsdale (Fetjaine, 2008, heureusement épuisé).

génial d'être une fille elsdale

Ce livre présente donc la vie des filles, et les filles sont représentées par des cochonnes. Oui oui. Avec des jeux de mots pourri sur le fait que c’est « un livre cochon ».

L’auteur commence dans son introduction par expliquer que « il fut un temps où c’était dur pour nous, les filles, d’être traitées comme des êtres humains normaux ». Mais ensuite, il y a eu « la guerre des sexes » (sic) et « ce fut le début de l’âge de la femme » (re-sic). Désormais, « le monde nous appartient » « cela dit, le shopping reste notre sport préféré et les boutiques du monde entier notre terrain de jeu. Quant aux hommes, les pauvres chéris, ils se battent pour être comme nous » « Oui, c’est génial d’être une fille ».

Après cette introduction où un homme utilise la première personne du pluriel pour désigner les femmes, nous entrons dans un univers rose bonbon qui explique qu’être une fille c’est génial en alignant tous les clichés qu’on puisse imaginer. Ainsi, les filles font du shopping, échangent des potins et papotent (mais n’ont pas de conversation sérieuses), se chouchoutent (en se maquillant et se parfumant), appellent âme soeur. Et quand elles s’accordent « des petits excès » (mangent des gâteaux), elles font du sport pour éliminer et se pèsent.

En image, ça donne quoi ? (j’aurais pu photographier toutes les pages, aussi caricaturales les unes que les autres)

IMG_1931 IMG_1933 IMG_1934

(oui, ça fait mal aux yeux).

Le seul moment où une fille s’empare d’une activité considérée comme masculine (le bricolage), elle le fait « avec beaucoup plus d’élégance » et en rose bonbon :

IMG_1930

Et le livre s’achève en sous-entendant que le meilleur atout d’une fille… ce sont ses fesses !

IMG_1935

Franchement, je n’imaginais même pas qu’un livre comme ça puisse exister !

Et maintenant, j’ai un problème. Ce livre, j’en fait quoi ?

Advertisements

4 commentaires

  1. J’ai toujours du mal à envisager de mettre un livre, même très mauvais, à la poubelle (ça a d’ailleurs fait un débat au boulot dernièrement) donc je dirais que celui là peut dormir tranquillement dans une cave quelconque…

    1. Oui moi aussi ! En général, les livres qu’on ne garde pas, on les redistribue aux lecteurs à la bibliothèque, en nous disant que certains enfants n’ont pas beaucoup de livres chez eux et que c’est bien qu’ils aient leurs propres livres, même s’ils ne sont pas géniaux, mais là je peux quand même pas le donner… Je me dis que je vais commencer une collection « livres caricaturaux » planqués dans un coin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s