Bichon, vol. 1 : Magie d’amour de David Gilson

Moi qui parle plutôt d’albums et de romans d’habitude, j’ai eu envie aujourd’hui de parler d’une BD qu’on vient de recevoir à la bibliothèque.

bichon gilson

Pourquoi « Bichon » ? Parce que le jour de la rentrée, une maman appelle son fils comme ça devant toute sa classe. La mégahonte ! Mais après en avoir parlé avec sa mère, l’enfant décide d’assumer fièrement ce surnom. « Bichon ? oui, c’est moi! ».

Bichon, donc, est un petit garçon de 8 ans. Un petit garçon fan de Raiponce et de Princesse Ploum, qui passe son temps au milieu de groupes de filles. Il est bien décidé à vivre tel qu’il est, sans se cacher, et sa famille le soutient (j’ai trouvé le personnage de la mère particulièrement intéressant). On découvre sa vie le temps d’une année scolaire, par petites histoires d’une ou deux pages.

image

Ce qui m’a plu dans cette BD, c’est que ce n’est pas présenté comme quelque chose de douloureux, de problématique. Bichon est comme il est, il mène sa petite vie heureuse. Il part en vacances chez son oncle et sa tante, joue dans le jardin, joue à l’élastique avec ses copines, fait les costumes pour le spectacle de l’école parce qu’il a trop le trac pour monter sur scène…

Les difficultés ne sont pas pour autant masquées. Certains garçons de sa classe sont bien décidés à en faire leur souffre-douleur.

Bichon intérieur 1

Heureusement, le grand Jean-Marc du CM2 vient à sa rescousse. Le grand Jean-Marc en question ne le laisse d’ailleurs pas indifférent… Tout comme le maître remplaçant…

image

Bichon est-il homosexuel ? L’auteur insiste sur le fait que Bichon est trop jeune pour le savoir. Il verra bien plus tard !

Et les filles dans cette histoire ? Elles sont nombreuses et très différentes les unes des autres. La plupart ont du caractère ! Que ce soit la petite soeur tornade :

image

Ou la copine championne de Judo :

image

En un mot, même si je suis très peu sensible à ce genre d’illustration (je crois que je n’arriverai jamais à m’habituer aux yeux géants des personnages), j’ai été vraiment touchée par cette BD. Je l’ai trouvée plutôt juste dans sa manière d’aborder les choses, positive sans être naïve, racontant la vie de ce jeune garçon sans militantisme superflu.

L’auteur a créé une page facebook autour de son personnage. On trouve une interview ici.

Le site c’est comme ça (site de l’association SOS homophobie à destination des « jeunes lesbiennes, gays, bi, trans & curieux » que je vous recommande vivement au passage) en parle très bien ici. On trouve aussi des critiques sur les sites Planète BDActuaBD et bédéthèque. On en parle également sur les blogs de la librairie Gribouille et de ToshokanGuillaume Lecaplain, Miawka, Coquelicote, même les sorcières lisent, France net info.

Advertisements

4 commentaires

      1. Merci pour ce gentil commentaire ! (au passage, j’ai bien aimé ta critique de « Dans le livre », Joelle Jolivet fait partie de mes illustratrices préférées)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s